DIONYSOS

AVEC
Grégory FERNANDES
Sidney Ali MEHELLEB
Marie QUIQUEMPOIS

ÉCRITURE, TRADUCTION & DRAMATURGIE Aurélien PULICE
ADAPTATION & MISE EN SCÈNE Matthieu DANDREAU
SCÉNOGRAPHIE & COSTUMES Clémentine STAB
CHORÉGRAPHIE Efi FARMAKI
LUMIÈRE Germain FOURVEL
VIDÉO DING Dawei
SON Robin LAPORTE

TEXTES
Les Bacchantes & Hippolyte Euripide
Dialogue des dieux Lucien de Samosate
Les métamorphoses Ovide

________________________________________

Dionysos arrive à Thèbes et compte bien se faire reconnaître comme un nouveau dieu.
De plus, il doit venger sa mère, Sémélé, dont la mémoire a été, selon lui, bafouée par Cadmos et son petit-fils, le nouveau roi de Thèbes : Penthée.
Penthée, dirigeant autoritaire, ne voit pas d’un bon œil l’arrivée d’un nouveau culte dans sa ville qu’il gère d’une main de fer.
C’est un duel qui se joue devant nos yeux par l’irruption de l’irrationnel dans la cité.
Car Dionysos provoque, séduit, envoute, excite. Il réveille le sauvage, le viscéral, la magie qui se terre au fond de nos corps.
Nos corps trop habitués à devoir obéir à la norme (celle du genre, de l’orientation sexuelle, de la frustration…)
Nos corps qui ne savent plus danser, nos âmes qui ne veulent plus se transcender.
Dionysos va provoquer un réveil, mais un réveil brutal et cruel.

La pièce raconte la rencontre de l’humain avec le divin, c’est le combat des frères ennemis, le choc de l’autochtone et de l’étranger, de l’ici et de l’ailleurs, du conformisme et de la liberté.

Publicités